Vous avez été nombreux.ses à nous demander le contenu de notre sac à dos pour réussir notre défi zéro déchet.
On vous dit tout dans cette première fiche pratique, que l’on espère la plus complète possible. Envie de vous y mettre aussi ? C’est parti !

Pas si vite !

Avant de véritablement déballer notre baluchon, prenons le temps d’identifier les caractéristiques que doivent remplir les sacs à dos. Il faut s’imaginer que pendant un voyage de longue durée, ce sac devient un peu comme notre maison. C’est toujours utile de réfléchir un peu à quoi il doit ressembler et ce qu’il doit nous apporter !

Poids

C’est le plus important pour un long voyage : partez léger !
La règle des 15-20% permet de connaître le poids maximum du sac à dos. Il ne doit pas dépasser 15 à 20% du poids de la personne qui le porte ! Par exemple, 12 kilos maximum pour une personne de 60 kilos. Minimalisme et frugalité s’imposent donc, et il faut se débarrasser de tout ce qui pourrait être superflu. Pensez à prendre des objets qui serviront pendant au moins les 2/3 du voyage et prévoyez d’acheter sur place les équipements complémentaires. Attention également à prendre en compte le poids du sac de base, qui peut facilement atteindre 2 voire 2,5 kilos.

Un conseil ?
> Se donner un objectif maximum de poids et peser tous les éléments du sac pour vérifier que l’on est dans les clous.

sac-zero-dechet

Confort

Par là, on entend confort de portage ET confort d’utilisation ! Pour être confortable à porter, nous l’avons dit : un sac le plus léger possible. Le sac en lui-même doit être de bonne qualité pour ne pas se faire mal au dos et pour tenir sans casser pendant toute la durée du périple.

Un conseil ?
> Prendre un sac de bonne qualité et le régler à sa morphologie !

Pour être confortable à utiliser, le sac doit être compartimenté. Autrement dit, pensez à prendre des sacs ou des housses pour séparer les différents types d’objets. Cela permettra d’éviter les pertes, les oublis, mais surtout de ne pas s’arracher les cheveux quand on cherche quelque chose !

Un conseil ?
> Disposer les housses dans un certain ordre pour accéder plus facilement aux objets utilisés le plus fréquemment : exemple les sous-vêtements ou la trousse de toilette. 

Zéro déchet

Dans le cadre de notre défi zéro déchet, tous les objets du quotidien ne doivent pas générer de déchets. Peut-être avez-vous envie de vous en inspirer ?

Des conseils ?
> Privilégiez le durable, lavable, réutilisable, ré-employable ou réparable (d’où l’importance d’avoir du matériel solide). Si ce n’est pas possible, prenez au moins du recyclable. Pour nous, l’objectif est également d’avoir le moins de plastique possible.

Mais il faut parfois faire certains compromis. Car zéro déchet ne rime pas toujours avec légèreté ou encombrement minimal (les bocaux en verre, etc.) Pour nous, l’acier inoxydable – inox – remporte haut la main ce défi : solide, léger, 100 % recyclable, la plupart de notre kit zéro déchet en contient !

Bien évidemment ces critères sont les nôtres et peuvent changer d’une personne à une autre, mais aussi d’un voyage à un autre : bivouac ou en ville, solo ou avec enfants, climat chaud ou froid, … Néanmoins, ils permettent d’avoir en tête des grandes lignes qui vont vraiment faire gagner du temps par la suite !

Le Matériel

Passons enfin aux choses sérieuses ! Nous avons divisé notre sac en plusieurs compartiments :
> Kit zéro déchet
>Trousse de toilette et pharmacie
> Matériel audiovisuel et informatique
> Habits
> Equipements divers

  • 2 gourdes inox : 1 L simple paroi / 0,75 L double paroi isotherme - Qwetch
  • 1 gourde 1 L filtrante en plastique sans BPA / 1 paille filtrante - Lifestraw

> Les gourdes filtrantes permettent d'éviter les bouteilles en plastique quand l’eau n'est pas potable. Les filtres Lifestraw retiennent 99.999999% des bactéries, 99.999% des parasites et 99.999% des microplastiques (données fabricant).

  • 2 tasses inox - Quechua
  • 3 gamelles inox + 1 gamelle en plastique étanche (pour stocker fruits mûrs, mais pas la nourriture chaude)
  • 2 cuillères-fourchettes inox
  • 1 couteau et 1 couteau suisse
  • 1 boule à thé + 1 boîte en métal pour le thé
  • 2 mouchoirs / serviettes en tissu
  • 2 pailles en bambou
  • 2 sacs cabas / tote bag en tissu
  • 10 sacs à vrac légers ou élastiques
  • 2 tissus cirés pour emballer fruits, gateaux et sandwichs
  • 1 pochette en plastique étanche réemployée : pour stocker nos bio-déchets avant de les composter

  • 2 brosses à dents à têtes interchangeables + têtes rechargeables pour 1 an de voyage
  • 1 dentifrice fait maison
  • 2 pochettes à savon solide étanches - La Valise de Nathalie :
    2 savons solides
    2 shampoings solides
  • 1 huile végétale pour l’hydratation de la peau (ici noisette)
  • 1 carré de coton pour rincer le visage
  • 1 beurre de karaté pour hydrater en profondeur
  • 1 déodorant fait maison
  • 1 crème solaire faite maison
  • 1 coupe menstruelle pour remplacer les protections hygiéniques jetables
  • 1 peigne en bois
  • 1 rasoir à lames interchangeables + lames pour 1 an de voyage
  • 1 pince à épiler
  • 1 paire de petits ciseaux
  • 1 miroir de poche
  • 2-3 bijoux légers
  • 1 gourde pour remplacer le papier toilette + tissus pour rester au sec
  • 1 pisse-debout lavable très pratique pour les filles !

  • 1 flacon d’huile essentielle de menthe poivrée
  • 1 flacon d’huile essentielle d’arbre à thé (tea tree)
  • 1 flacon d’huile essentielle de lavandin
  • 1 flacon d’huile essentielle de gaulthérie
  • 1 flacon de synergie d’huiles essentielles anti-moustiques
  • 1 flacon de cétiol
  • 1 spray vide pour les préparations
  • 1 charbon actif en poudre
  • 1 baume du tigre
  • 1 bouillotte
  • Coton propre et bandages pour remplacer les pansements

  • 1 ordinateur reconditionné et léger 
  • 1 disque dur externe reconditionné
  • 3 cartes SD
  • 2 téléphones portables reconditionnés ou d’occasion
  • 1 caméra d’action reconditionnée
  • 1 micro directionnel
  • 2 micros cravate d’occasion

C’est pour cette catégorie que nous avons fait le plus d’efforts d’allégement. Au total nous avons 2,6 kilos d’équipement audiovisuel, principalement dû à l’ordinateur + chargeur + housse de protection.

Nous voulions que notre matériel informatique soit le plus possible d’occasion, car les déchets électroniques sont encore très compliqués à recycler et ont des conséquences souvent néfastes sur la santé et l’environnement… En nous y prenant à l’avance, nous avons réussi à trouver du matériel durable, sous garantie et bien moins onéreux que du neuf. Jusqu’ici nous en sommes ravis !

Voyageant principalement en climat chaud (été au Canada et Etats-Unis), nous avons pris des vêtements légers séchant rapidement.

 

Hortense

  • 3 t-shirts
  • 1 débardeur
  • 1 pull chaud
  • 1 short de marche
  • 1 short en jean
  • 1 pantalon technique avec poches
  • 1 legging
  • 1 paire de chaussures
  • 1 paire de tongs
  • 1 kway coupe vent
  • 1 tour de cou / bonnet / cagoule / bandeau
  • 1 maillot de bain
  • Des sous-vêtements pour 4 jours
  • 1 paire de lunettes
  • 1 sac de couchage
  • 1 serviette légère

Mathias

  • 4 t-shirts
  • 1 short de marche
  • 1 pull chaud
  • 1 short de bain / short de ville
  • 1 pantalon technique avec poches
  • 1 pantalon souple
  • 1 paire de chaussures
  • 1 paire de tongs
  • 1 kway coupe vent
  • 1 maillot de bain
  • Des sous-vêtements pour 4 jours
  • 1 paire de lunettes
  • 1 casquette
  • 1 sac de couchage
  • 1 serviette légère

  • 2 sacs de ville ultra-compact
  • 1 jeu de cartes
  • 1 corde pour étendre le linge
  • 1 sangle en tissu
  • Des allumettes dans une pochette zip étanche
  • 2 cadenas
  • 1 lampe dynamo
  • 1 recharge de téléphone / lumière
  • 1 nécessaire à couture
  • 1 mini dictionnaire d’espagnol
  • 2 carnet de notes
  • Stylo, crayon papier, gomme et taille crayon
  • Papiers d’identité, carnet de vaccination dans une poche étanche
  • 2 paires d’écouteurs
  • 1 double jack
  • 1 adaptateur
  • 1 multiprise
  • 1 paire de bouchons d’oreilles

Rien oublié ?

Si, les bananes ! Les voici avec l’ensemble du matériel !

Conclusion

Au final, nos sacs pèsent respectivement 13 kilos pour Mathias et 10 kilos pour Hortense, auxquels il faut ajouter l’eau et la nourriture (+ 1 à 2 kilos).
Nous sommes plutôt contents d’avoir pu trouver des objets zéro déchet légers, principal défi pour nous !
La garde-robe et le matériel audiovisuel ont été vraiment réduits au strict minimum 🙂

Voici donc nos sacs avant le départ. Nous ferons une mise à jour après 3 mois de voyage pour vous montrer ce qui aura changé. 
Et vous, avez-vous déjà fait un long voyage ? Qu’aviez-vous emmené ?

Cet article a 4 commentaires

  1. Bonjour ! Votre article est super inspirant. J’ai une question, quelle alternative zéro déchet avez vous pris pour les menstruations?

    1. Bonjour Mathilde, j’ai répondu dans la partie Trousse de toilette. J’ai pris une coupe menstruelle. Bonne journée 🙂

  2. Super article et très beau projet !!
    Pour avoir fait quelques voyages au long cours, la constitution de votre sac est très intéressante!
    Quelques petites questions :
    – pourriez vous nous dire où vous êtes vous procurer les gamelles en inox ?
    – Dans votre trousse à pharmacie, vous avez donc fait le choix de ne prendre aucun médoc un peu générique ou « à large spectre » ? Car c’est quasiment impossible d’éviter les déchets dans ces cas là malheureusement… Si un problème survenait, vous achèterai sur place ?
    – Avez vous porté votre démarche et réflexion également sur les matières ou provenance de vos différents habits ? Certaine marque fabrique des chaussures en plastique recyclés par exemple, ou d’autres en coton bio eco responsable…
    – Et quid de toutes les étiquettes ou emballage à la constitution de tout votre sac ?!

    C’est pas du tout pour chercher la petite bête, bien au contraire ! Je suis hyper admiratif de votre projet et très sensible à cette question des déchets.
    Bravo à vous et bonne suite de voyage !!

    1. Bonjour Rodolphe, merci pour ton commentaire complet 😉

      Nous nous sommes procurés les gamelles sur sans-bpa.com, elles sont livrées dans du papier kraft réutilisable, recyclable ou compostable.

      Pour les médicaments, nous savons que c’est le point noir pour la partie déchets. Des amis nous ont donné des antibiotiques après notre départ et après la réalisation de l’article. Nous espérons ne pas avoir à nous en servir. Nous nous sommes dits qu’en cas de maladie, il faudrait de toute façon trouver l’hôpital le plus proche.

      Effectivement pour les habits nous avons fait attention à acheter le plus possible de seconde main ou neuf auprès de marques connues pour leur qualité et leur engagement écologique. Tout n’est pas parfait sur ce point mais nous avons fait le maximum !

      Dernière réponse, nous avons commencé le défi le 5 juin. Ce qui a servi à la préparation du sac n’est pas comptabilisé, ce sont vraiment les déchets que nous produisons pendant notre année de voyage qui vont dans la banane. Mais nous avons acheté beaucoup en reconditionné, d’occasion ou utilisé ce que nous avions déjà, ce qui fait que nous n’avons pas généré beaucoup de déchets, même à ce stade-là.

      Bonne journée à toi

Laisser un commentaire

Fermer le menu