Aujourd’hui on vous embarque dans nos bananes pour vous raconter une journée type de notre défi zéro déchet. Après ça, vous aurez bien quelques pistes pour réduire vos déchets en voyage, promis !

P'tit déj !

Cette journée commence sans grande surprise par un petit-déjeuner, souvent un bol avec des flocons d’avoine achetés en vrac, des amandes et un ou deux fruits frais.
Puis direction le marché pour trouver des ravitaillements. On y achète des fruits et des légumes en refusant les sacs plastiques, et on demande à remplir nos sacs en tissu avec du riz, des haricots, de l’avoine ou des noix… Il nous arrive aussi de nous rendre dans des magasins pour acheter des produits dans des emballages recyclables (sauce tomate, confiture, etc.) Dans ces cas, nous refusons toujours les tickets de caisse.

marché

Visite et exploration des environs

Une fois ces emplettes terminées, nous partons faire une promenade de quelques heures pour explorer la région. Nous emmenons systématiquement dans nos petits sacs à dos une bouteille d’eau avec un système de filtration. Elle nous permet de boire l’eau des rivières ou des cours d’eau sans avoir peur d’être malades. On emporte aussi un repas dans nos boîtes en inox, des couverts, un fruit, un gobelet, un mouchoir, de la crème solaire et un chapeau.

Instant gourmand !

Après l’effort, nous décidons de nous arrêter dans un café. Nous jetons un regard rapide pour voir si les boissons sont servies dans des verres ou tasses en plastique. Si c’est le cas, nous demandons à nous faire servir la boisson dans nos gobelets en inox, et sans paille !
journée sans déchet

Le moment du souper

La journée bien avancée nous rentrons à notre logement. Hop, petite douche avec du savon et du shampoing solides. Nous laissons de côté systématiquement les échantillons emballés dans du plastique. Ensuite nous préparons le repas du soir ou allons manger dehors.

Dans le premier cas, nous mettons de côté épluchures et pépins des légumes et dégainons Kiwi ! Kiwi c’est notre sac de compost pour le voyage. Nous la vidons quand nous trouvons un endroit approprié pour recevoir le compost : chez des personnes qui ont un compost, dans des jardins potagers ou en dernier recours dans la nature sous une bonne épaisseur de feuilles et de terre…

compost zero dechet
Le repas prêt, s’il y a des restes, nous les mettons dans nos boîtes pour le lendemain.

Si nous allons manger dehors, nous reprenons le même kit que lors de la sortie de l’après-midi : boîte en inox, couverts, gobelet, gourde, … Ce kit nous permet à coup sûr d’éviter les emballages jetables. On peut demander à se faire servir dans nos boîtes, refuser les couverts en plastique ou l’eau embouteillée.

Au dodo

La journée se termine par un petit brossage de dent avec nos brosses à tête interchangeable et notre dentifrice maison. On vous partage d’ailleurs la recette dans l’article recettes maison, avec celle de la crème solaire.

A vous !

Alors, pas si difficile, si ? Comme vous avez pu le remarquer, cet exemple de journée est vraiment centré autour de la nourriture ! Il s’agit pour nous du seul moment où l’on peut produire des déchets car nous n’achetons jamais de vêtements ou de souvenirs. Les courses se font en général 3 fois par semaine et nous cuisinons tous les jours.

Ces habitudes d’achat et de refus du plastique viennent progressivement. Avec le temps elles deviennent automatiques, comme des réflexes ! Maintenant à vous, la prochaine fois que vous mangez dehors, pensez à prendre un petite boîte et vos couverts ;).

Cet article a 2 commentaires

  1. Bonjour !
    Ravie de voir que nous sommes de plus en plus nombreux à essayer de voyager de cette manière !! 🙂

    Deus questions se posent, ce sont celles que je me pose encore et encore, j’aimerais avoir votre avis ou vos astuces :

    – refuser les tickets de caisse c’est bien mais lorsqu’ils sont déjà imprimés (impression automatique) vous produisez le déchet même s’il est jeté dans la poubelle du vendeur et pas dans la vôtre… Je me dis toujours que c’est un peu tricher de dire que je n’ai pas produit ce déchet… :/

    – acheter des produits dans des contenants recyclables c’est le mieux, mais comment faites vous dans les pays où le recyclage est quasi inexistant ? Ça finit dans une poubelle tout venant… Ça m’embête toujours personnellement..

    Pour le reste je partage ce que vous faites, je fais de même, j’utilise aussi des emballages de type Bee Wrap (fait maison) pour acheter des choses en boulangerie, sans emballage ^^

    Et si vous êtes curieux : wanderlustnco.com

    Bon voyage ! 🙂

    1. Salut Sarah,
      Je comprends l’idée mais il n’y a pas de ‘triche’ dans le zéro déchet et c’est dommage de penser ainsi. Chacun.e fait comme il.elle l’entend.
      Quand le recyclage n’existe pas, nous achetons tout sans emballage (c’est le but du défi en fait). Parfois on peut trouver une autre utilité à l’emballage que le recyclage : des bocaux, conserves, bouteilles plastiques transformés en pot pour plantes etc.
      Bonne journée

Laisser un commentaire

Fermer le menu