Aujourd’hui on vous parle low-tech !
Qu’est-ce que c’est ? En une phrase : des techniques et outils utiles, accessibles et durables. Une manière de repenser notre rapport à une technologie de plus en plus inaccessible et non résiliente (high-tech).

Parce que Banaclichet fait partie du réseau des Low-Tech Explorers, nous référençons pendant notre périple les technologies low-tech rencontrées sur la base de données du Low-tech Lab

Au cours de notre voyage à vélo, nous avions besoin de cuisiner chaque jour sur la route. Mais nous ne souhaitions pas acheter de réchaud à gaz classique : utilisation d’énergie fossile, production de déchets, poids, … Curieux.se, nous nous sommes intéressé.e.s au réchaud à bois fait maison à partir de matériaux 100% réutilisés et recyclables, nécessitant comme carburant une ressource renouvelable : le bois. 

Le principe de fonctionnement

Ce réchaud à bois utilise le principe du rocket-stove, permettant de cuisiner avec très peu de bois. Pas de panique, si vous ne connaissez pas ce terme, on vous explique tout avec de beaux schémas plus bas !

Les différentes conserves en coupe verticale

Alimentation du réchaud et circulation de l’air

Le bois est alimenté par le côté au plus près du foyer (1). Une première combustion se fait avec un minimum d’air pour créer un maximum de gaz (2) (principe de la pyrolyse). Un nouvel apport d’air neuf se fait en haut de la chambre de combustion et réalise une combustion (presque) complète (3). Grâce à ce principe, moins de bois est nécessaire pour une puissance équivalente.
Pour avoir un bon tirant d’air il faut créer une sortie à l’opposée de l’arrivée d’air.

Le matériel

  • 2 petites boîtes de conserve 1/2 haute (425 mL).
  • 1 grande boîte de conserve 4/4 (850 mL).
  • 1 gros clou
  • 1 marteau
  • 1 pince coupante pour métal
  • des gants de protection 
  • 1 gros morceau de bois de diamètre similaire aux boîtes de conserve*

* facultatif, mais permet d’éviter de déformer les boîtes de conserve

Matériel tuto réchaud

La fabrication

ETAPE 1. Percer les boîtes de conserve

Conserve petite (conserve 1 ): 

  • Percer une vingtaine de trous dans le fond
  • Percer des trous tout autour de la conserve à 3 cm du haut

Conserve grande (conserve 2) :

  • Percer des trous tout autour de la conserve à 1 cm de l’ouverture

Ne pas hésiter à agrandir les trous au maximum.

ETAPE 2. Emboîter les deux conserves

  • Dans le fond de la grande conserve (2), percer un diamètre inférieur à la conserve petite (1)
  • Découper avec la pince coupante
  • Faire des entailles pour pouvoir insérer la petite conserve dans la grande

ETAPE 3. Découper la troisième conserve

  • Découper complètement le fond de la  petite conserve (conserve 3)
  • Entailler la conserve de haut en bas pour pouvoir la replier sur elle-même

Etape 2 : découpe du fond de la grande conserve

Etape 3 : alimentation en bois

ETAPE 4. Découper pour l’insertion de l’alimentation

  • Percer et découper les deux premières conserves (1 et 2) du diamètre de la conserve 3

ETAPE 5. Découper pour créer un tirant d’air

  • Découper une ouverture sur la petite conserve (1) à l’opposé de l’alimentation de bois

Le tirant d’air ainsi créé permet d’assurer une bonne combustion du bois.

ETAPE 6. Réaliser l’assemblage final

  • Emboîter la petite conserve (1) dans la grande (2)
  • Emboîter l’alimentation (conserve 3) par les trous sur le côté

L'utilisation

Pour utiliser ce réchaud à bois, il vous faudra également :

  • beaucoup de petits morceaux de bois ou branches. Préparez un bon stock en fonction de ce que vous voulez cuisiner.
  • de la mousse (peut se trouver sur des arbres), de l’écorce de bouleau, ou du papier au fond du réchaud pour allumer le feu.
  • une source de feu (briquet, allumettes ou autre…)

Il faut insérer la mousse ou le papier au fond du réchaud et mettre quelques branches par-dessus. Il suffit ensuite simplement d’allumer une allumette et l’insérer dans le réchaud.
Il est nécessaire de rester près du réchaud tout du long de la cuisson pour alimenter régulièrement le feu.

Le bilan

Tadam ! Un réchaud quasiment gratuit, facile à réaliser en peu de temps, avec peu d’outils, complètement recyclable en fin d’utilisation. Le système des deux boîtes de conserve imbriquées l’une dans l’autre permet de réaliser une combustion plus complète qu’avec une seule et donc d’utiliser moins de bois. Car même si le bois est une ressource renouvelable, il est très important de ne pas en gâcher et d’utiliser seulement le strict nécessaire pour nos besoins.

Les améliorations possibles

1/ La puissance de feu
Notre réchaud à bois est assez petit pour être peu encombrant et léger comme nous voyageons à vélo ou à pied. La taille de la chambre à combustion influe sur la puissance de feu et donc sur le temps de cuisson. Par rapport à une gazinière classique, comptez 2 à 3 fois le temps de cuisson nécessaire. La patience s’impose !
Solution ? Utiliser des boîtes de conserves plus grandes. 

2/ L’alimentation en bois
Vous pouvez insérer une « planche d’alimentation » (en métal) dans la conserve 3 pour laisser le bois en haut de la planche et une arrivée d’air en dessous.
Il ne faut pas hésiter à garder du bois sec avec soi pour éviter les démarrages trop longs…

3/ L’isolation
Il est aussi possible d’isoler la chambre de combustion. Pour cela il faut que la petite conserve (2) ait un fond et pas de trous. Il faut ensuite insérer du sable ou autre matière isolante entre la grande conserve (1) et la petite (2).
L’arrivée d’air se fera par l’alimentation en bois, il faudrait donc prévoir une alimentation plus grosse.

Ressources externes

Pour le tutoriel de base, nous nous sommes inspirés de cette vidéo Youtube

Pour découvrir d’autres tutoriels low-tech, rendez-vous sur la page du Low-Tech Lab.

Laisser un commentaire

Fermer le menu